Nosebleed : le film événement de Tapis Volant enfin disponible !

Nosebleed est un documentaire réalisé par Victor Saumont alias “Tapis_volant”, qui suit le parcours de Alex “Alexoonmoon” Luneau et Seb “Seb86” Sabic, deux joueurs de Poker High-stakes, dans leur quête de bracelet de champion du monde sur les World Series of Poker 2014 à Las Vegas.

Durant 1h25, Nosebleed nous emmène sans voyeurisme dans la sphère intime de deux ténors des high stakes : Alexandre Luneau et Sébastien Sabic. Deux amis, deux virtuoses, et surtout deux personnages fascinants qui ont investi énormément de temps et d’argent pour atteindre les sommets de la chaîne alimentaire du poker. Au point d’imposer aujourd’hui le respect à des grands noms comme Phil Ivey ou Gus Hansen, qui d’ailleurs endosse malgré lui le costume de troisième personnage clé du film.

Dès les premières minutes, c’est pourtant la simplicité de ces deux héros qui éclabousse au visage du spectateur. Très vite, ce dernier prend conscience que leurs parcours insensés et les millions empochés ne les ont pas pervertis. Tapis_volant avait souligné avoir rencontré “des gars normaux, bien loin de l’image de degen spewtards qu’on se fait des high stakers“. Sa caméra dresse le même constat et, après les présentations, laisse vite de côté les écrans et les pseudos pour s’attarder sur l’humain.

Nosebleed, c’est le portrait de la réussite, d’une jeunesse devenue dorée à la force du clic, mais surtout de deux potes qui continuent de rêver. À Las Vegas, entourés des Loosli, Kitai, Andre ou Cao, ils oublient ainsi les millions et se tournent avec des étincelles dans le regard vers un autre objectif : celui de décrocher un bracelet WSOP. Le film entre alors dans une autre dimension, celle du strass et des paillettes, des clubs les plus réputés de Sin City, de la profusion d’argent à tous les coins de rue…

Mais au milieu de cet environnement qui fait souvent tourner bien des têtes, Alexandre et Sébastien gardent eux les pieds sur terre. Entre une soirée entre amis, un trajet en limousine ou une séance de credit card roulette qui offrent autant de séquences gold, ils se livrent face caméra avec recul, sans jamais se départir de ce qui s’apparenterait presque au flegme londonien. Le spectateur, lui, s’attache et se prend à s’imaginer dans leurs chaussures. Avant de retourner à ses sessions de NL50 en se promettant que cette fois, il n’enverra pas voler son tapis au premier coup de sang.

Au fil du tournage, j’ai commencé à comprendre pourquoi et comment ils en étaient arrivés là“, avait témoigné Tapis_volant à son retour du Nevada. “En les accompagnant sur ces tournois, hors de leur zone de confort du grind londonien, j’ai découvert certains aspects qui font d’eux des joueurs exceptionnels et j’ai compris petit à petit ce qui avait pu les conduire vers les sommets“. Devant le générique de fin, le spectateur comprend lui aussi.

Merci à  SUPERCADDY pour la rédaction de cet article.

[avatar user=”admin” size=”thumbnail” align=”center” /]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez votre club !

Le Bordeaux Poker Chartrons

9 ème club de France – Vice champion Aquitaine 2015

cropped-Jeton-2015.jpg

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils